en finir avec la fatigue

25 pages
fatigue

8 stratégies pour apprendre à dire non!

Est-ce que vous aussi vous avez souvent tendance à dire oui aux autres, même lorsque cela signifie sacrifier votre propre bien-être? Alors cet article est fait pour vous!   Il n’est pas toujours évident de savoir dire non aux autres, à ses enfants, son conjoint, ses collègues…La culpabilité, la peur de passer pour une personne égoïste, ou encore de manquer à son devoir prennent souvent le pas au moment de dire ces fameuses trois lettres : N-O-N.   Alors pour toutes celles qui ont du mal à poser leurs limites et à s’affirmer, voici 8 stratégies pour vous aider à changer! Pourquoi je n’arrive pas à dire non ? Avant de vous donner mes conseils, prenons un peu de recul sur la situation… Il peut exister de nombreux freins internes qui se cachent derrière le fait de ne pas savoir dire non. Peut-être vous reconnaîtrez-vous dans l’un d’eux: Peur du rejet et de la déception : Parfois, certaines femmes craignent que dire non ne les fasse paraître égoïstes ou désintéressées des besoins des autres. Elles peuvent craindre que refuser une demande entraîne le rejet ou la déception de la personne demandant de l’aide. Culpabilité et obligation : Le sentiment de culpabilité est souvent lié au fait de dire non. Peut-être vous sentez-vous coupable de ne pas répondre aux attentes des autres ou de ne pas être à la hauteur de vos propres attentes?  Manque de confiance en soi : Un manque de confiance en ses propres capacités ou en sa propre valeur peut conduire à accepter des demandes même lorsque cela n’est pas bénéfique pour soi. Cela peut aller jusqu’à renier sa propre importance et ne plus se donner de place dans le quotidien.  Peur de l’isolement ou de l’abandon : Dire non peut aussi être associé à la peur de perdre des relations ou de se retrouver isolée, que ce soit de sa famille, de ses amis ou dans le milieu professionnel.  Habitudes et modèles de comportement : si vous avez été habituée à répondre toujours “oui” aux demandes des autres, cela peut devenir une habitude difficile à briser. C’est ce qu’on appelle le syndrome de la bonne élève! Vouloir plaire à tout prix aux autres jusqu’à en renier ses propres besoins.  Prendre conscience de ces freins est déjà un premier pas vers le changement! 8 stratégies pour apprendre à dire non 1. Définir ses priorités Avant de répondre à une demande, demandez-vous si cela correspond à vos priorités. Et pour cela, il est essentiel de bien avoir défini vos valeurs et vos besoins en amont. Définir vos priorité vous demande d’être au clair avec ce qui est réellement important pour vous dans la vie. S’agit-il d’accorder du temps à vos enfants? De préserver votre énergie? De vous épanouir dans une nouvelle activité? De développer votre confiance en vous? Vous pourrez ainsi avoir en tête une liste de choses pour lesquelles vous êtes prête à engager votre temps et votre énergie. Si ce qu’on vous demande ne rentre pas dans cette liste, vous avez le droit de décliner!     2. Utiliser une autre formulation Voici une technique toute simple mais qui a fait ses preuves! Parfois, nos freins internes sont si présents et si importants que nous sommes dans l’incapacité totale à dire non… Si le « non » direct vous semble trop brutal, essayez des phrases comme « Je ne suis pas disponible en ce moment » ou « J’ai déjà un engagement. »   Voilà une bonne façon de tromper votre mental récalcitrant : c’est toujours un non, mais en douceur!      3. Prendre une pause avant de répondre Ne vous sentez pas obligée de répondre immédiatement. Prenez un moment pour réfléchir. Par exemple, un « Je vais y penser et je reviens vers toi» vous donne le temps de considérer si vous voulez vraiment dire oui ou si cela met en péril votre propre équilibre. Et si votre interlocuteur a du mal à accepter une réponse différée, laissez-le gérer sa frustration!     4. Proposer des alternatives Si vous vous sentez mal à l’aise de refuser une demande, offrez une alternative qui vous convient mieux et qui sera plus en accord avec vos priorités du moment.   Par exemple, « Je ne peux pas t’aider à déménager ce week-end, mais je peux t’aider à faire des cartons jeudi soir. » Cela montre que vous êtes toujours disposée à aider (et donc que vous ne risquez pas de passer pour quelqu’un d’égoïste 😉), mais dans les limites de ce que vous pouvez faire. Ainsi, vous respectez vos besoins et tout l’équilibre est préservé!     5. S’entraîner avec des petites choses Commencez par dire non à de petites demandes. Cela renforcera votre confiance pour les situations plus importantes! Par exemple, refuser un café avec un collègue sera toujours plus facile que de dire “non” à votre meilleure amie qui vous demande de garder son fils pour tout le week-end!   Choisissez des petites situations qui vous impliquent peu affectivement, avec des personnes dont vous vous sentez moins proches (l’idéal est de pratiquer avec des inconnus!). Votre culpabilité sera moins tentée de vous rattraper vis à vis de personnes dont vous êtes plus détachée.   6. S’aider des affirmations positives Renforcez votre capacité à dire non en vous aidant des affirmations positives. Par exemple, « Je mérite de respecter mes propres besoins » ou « Dire non me permet de préserver mon énergie et mon bien-être. »   Les affirmations sont un outil puissant qui aide à recâbler le cerveau. Elles permettent d’ancrer la conviction que dire non est parfaitement acceptable et même nécessaire. Je les utilise systématiquement dans les séances EFT lors de mes accompagnements individuels!   7. Célébrer vos victoires Chaque fois que vous dites non sans culpabilité, célébrez-le 🎉! Félicitez-vous de cette victoire sur vous même, prenez conscience de cette nouvelle force que vous développez chaque jour. Ressentez les émotions qu’elle fait naître en vous!   Tenir un carnet des victoires peut être

Lire la suite
images articles blog 1 2
fatigue

5 alliés naturels pour retrouver l’équilibre émotionnel

Quand on est hypersensible, l’un des gros défis du quotidien, ce sont les montées émotionnelles : elles ne préviennent pas, elles nous submergent comme un tsunami🌊, et quand elles redescendent enfin, elles laissent derrière elles un tas de dégâts à réparer…(Vous voyez de quoi je parle??) Maintenir un équilibre émotionnel au quotidien n’est pas chose aisée. Et se fait la plus souvent au prix de gros efforts pour prendre sur soi (entre nous, cela est souvent contre productif d’ailleurs et ne fait que rendre le tsunami encore plus puissant!) 🙏Heureusement, il existe des solutions simples, naturelles et peu coûteuses pour vous y aider! Au fil des années, j’ai pu tester de nombreuses solutions. Au final, je partage avec vous les 5 outils qui ont été les plus efficaces, pas seulement pour moi mais aussi pour ma famille (mes enfants particulièrement), et qui continuent à accompagner notre quotidien! Je les affectionne tout particulièrement pour leur polyvalence : chacun s’adapte à une multitude de situation, et en les combinant entre eux, on peut obtenir des résultats encore plus efficaces et rapides! Je ne fais plus durer le suspense, voici mes 5 outils fétiches pour vous aider à préserver votre équilibre émotionnel au quotidien. 5 alliés naturels pour votre équilibre émotionnel La lithothérapie Chaque pierre a sa propre signature vibratoire et ses propres vertus associées. L’action bienfaisant de leurs rayonnements permet d’influencer notre énergie et de réguler ainsi notre sommeil, notre santé ou encore…nos émotions! La lithothérapie est une science vaste…très vaste! Il existe des centaines de pierres, et comme je vous le disais, chacune a sa propre signature vibratoire. De même qu’il existe une pierre (voire plus) en lien avec chaque problème de santé, il existe aussi une pierre en lien avec les dérèglements émotions que vous souhaitez accompagner. Par exemple, l’aventurine apaise la colère et aide au self-control. La lépidolite, elle, permet de lutter contre els états dépressifs et de réduire l’anxiété…Selon votre situation, n’hésitez pas à demander conseil à un spécialiste. Par chance, il existe à l’heure actuelle des boutiques de lithothérapie un peu partout autour de nous! Je ne prétends absolument pas être une spécialiste dans le domaine! Je vais donc me contenter de vous transmettre ici une liste de pierres qui m’ont été conseillées par des experts en lithothérapie pour leurs vertus apaisantes. Elles seront donc d’excellents alliés au quotidien pour vous aider à réguler les émotions des grands comme des petits! Ces quatre pierres sont: l’améthyste : qui procure détente et paix intérieure le cristal de roche : qui active els chakras et régule la circulation des énergies l’oeil de tigre : qui agit comme un protecteur en renvoyant les énergies négatives vers leur émetteur pour les enfants et ados🧒 le quartz rose : pierre d’amour par excellence, elle aide à retrouver calme et sécurité affective. 💡Vous pouvez porter les pierres sur vous, en bijoux ou bien directement dans votre poche (au niveau du chakra à stimuler, c’est encore mieux!).  Ou vous pouvez les utiliser chez vous, notamment dans un endroit où vous passez du temps (le salon, la chambre, le bureau…). ATTENTION cependant! Les pierres absorbent très vite en énergies négatives (c’est ce qui les rend si efficaces), n’oubliez pas de les purifier régulièrement!💦 Les couleurs La plupart du temps, on utilise la couleur à des fins esthétiques ou encore artistiques. Pourtant, il existe une autre utilisation que je trouve absolument fascinante et que je voulais partager avec vous ici : La couleur peut aider à rééquilibrer et stimuler les chakras, et donc contribuer à l’équilibre émotionnel! Comme toute matière et toute chose autour de nous, la couleur a une fréquence vibratoire et émet des ondes. Or, ce n’est pas un hasard si l’on attribue à chaque chakra une couleur bien précise! C’est tout simplement parce que la fréquence vibratoire de ces chakras est la même que celle des couleurs qui leur correspondent (ou très sensiblement en tout cas pour les plus pointilleux😉). Ce qui veut dire qu’en utilisant la bonne couleur à la bonne dose, on peut tout à fait contribuer à travailler sur ses chakras! Je suis sûre que vous ne verrez plus vos vêtements de la même manière maintenant 🤣! Outre les vêtements que nous venons de citer, vous pouvez également stimuler utiliser la couleur pour stimuler les chakras à travers la déco🖼️ (les textiles notamment), à travers la lithothérapie🗿 (les pierres aussi ont une couleur) et même à travers votre alimentation! 🥦 Les plantes On a souvent recours aux plantes en bien-être de l’habitat. D’une part parce qu’elles apaisent l’esprit en nous reconnectant à la nature, et d’autre part parce qu’elles sont reconnues (pour certaines du moins) comme des purificateurs naturels de l’air ambiant. Mais les plantes sont surtout utilisées de puis la nuit des temps pour leurs vertus thérapeutiques! Utilisées en olfaction (à respirer) ou en tisanes, elles contribuent à réguler nos troubles physiques et émotionnels. On peut citer par exemple la lavande (s’il fallait n’en avoir qu’une, ce serait celle-ci!), la camomille ou encore la menthe, pour leurs vertus apaisantes sur le mental. Et devinez-quoi? Chaque chakra a aussi sa plante de prédilection. Incroyable non 😅? Je vous ferai très bientôt un article sur le sujet! Avoir à portée de main des plantes alliées peut vous aider à traverser les périodes de déséquilibre émotionnel plus sereinement. Alors pourquoi ne pas vous constituer un jardin thérapeutique à la maison😉 ? Les huiles essentielles Il s’agit là aussi de profiter des vertus thérapeutiques des plantes, mais sous une forme encore plus puissante et ciblée. Voici quelques huiles essentielles et leur action ciblée sur les émotions négatives, histoire de commencer à vous constituer une “aromathèque” de base! la tristesse : la marjolaine à coquille la colère : le petit grain bigarade la peur : la camomille romaine l’anxiété, le stress : l’orange douce la fatigue psychique : l’origan compact l’irritabilité : la lavande officinale la jalousie : le Néroli la honte, la culpabilité : la mandarine verte. ATTENTION : qui dit outil

Lire la suite
pourquoi adopter le slow living?
fatigue

Pourquoi adopter le slow living?

Ne vous est-il jamais arrivé de vous asseoir sur le canapé le soir, totalement épuisée par votre journée (trop) remplie, et de vous dire malgré tout que vous auriez bien eu besoin de 2 ou 3 heures supplémentaires pour avoir le temps de « tout » faire? 😣 Travail, vie de famille, activités sportives…nos vies sont à cent à l’heure et la pression temporelle est omniprésente dans notre société! Résultat : notre cerveau n’arrive plus à faire le tri parmi toutes ces injonctions. Il ne priorise plus de façon efficace et cherche à tout faire dans l’urgence.  Au final, notre quotidien n’est fait que d’obligations et nous oublions peu à peu la notion de plaisir. Combien de fois avez-vous ressenti le besoin urgent, presque vital de tout arrêter, de faire un break total loin de tout, juste pour stopper cette frénésie?🙅‍♀️ Votre cerveau a besoin de ralentir, et c’est exactement ce que le « slow living » va lui offrir! Qu’est-ce que le “slow living” ? Ce qu’il faut comprendre, c’est que le slow living est avant tout une philosophie de vie : elle encourage en toute occasion à ralentir et à apprécier en conscience les plaisirs simples de la vie…beau programme n’est-ce pas? 😉 L’idée générale est de mettre l’accent sur la qualité plutôt que sur la quantité, en se concentrant sur les expériences humaines positives plutôt que sur les possessions matérielles.  Adopter un mode de vie « slow » demande donc de se reconnecter à l’instant présent, et surtout de se reconnecter à soi, à ses priorités et à ses valeurs! Quels sont les bienfaits du “slow living”? Pratiquer le slow living peut avoir de nombreux avantages pour notre santé et notre bien-être. Réduction du stress et de l’anxiété Le stress et l’anxiété sont des problèmes de santé mentale courants dans notre société. A chaque instant, nous sommes bombardés d’informations, de sollicitations qui nous engagent à répondre toujours plus dans la précipitation!  Et sans nous en rendre compte, nous sommes pris dans un rythme qui n’est pas le nôtre et qui heurte notre mode de fonctionnement.  Le slow living est une arme redoutable pour réduire ce stress! En faisant une pause, en se recentrant sur le moment présent, et en réduisant les sources de stimulation excessive, il est possible de retrouver calme et apaisement. Ce mode de fonctionnement est loin d’être intuitif pour bon nombre d’entre nous, mais faites vous confiance, vous pouvez y arriver vous aussi! Les exercices de respiration et de pleine conscience sont par exemple d’excellents outils pour vous y exercer au quotidien.  Retrouver du temps pour soi Se recentrer sur l’essentiel, repenser ses priorités sous l’aspect du sens et du plaisir, c’est aussi s’offrir du temps pour soi! En bannissant de votre quotidien les sollicitations inutiles et les tâches superflues, vous allez ouvrir de l’espace pour des activités ressourçantes. Lire un bon livre (ou un mauvais, c’est toujours du temps pour soi 😅!), prendre un bain chaud, boire un thé en regardant son jardin…Nourrissez-vous de ces moments bienfaisants qui vont désormais remplir votre quotidien! Mieux dormir Un autre avantage du slow living est l’amélioration de la qualité du sommeil. En réduisant les activités néfastes, vous allez dégager plus de temps pour des loisirs gratifiants et apaisants, comme la méditation, la lecture ou le sport. Ces activités sont reconnues pour leurs vertus bienfaisantes sur la qualité du sommeil. Vos nuits n’en seront que plus réparatrices! 😴 Développer votre créativité Ce n’est pas une évidence de prime abord, mais le slow living peut également stimuler la créativité! Être en pleine conscience, ancré dans l’instant présent ne signifie pas seulement ralentir. Cela implique également d’apprendre à se concentrer sur une tâche à la fois pour lui accorder toute la place qu’elle mérite et ne pas se laisser envahir par la charge mentale. Apprendre à son cerveau à fonctionner ainsi permet de développer ses capacités créatives et d’être plus productif. Votre esprit se libère enfin! Laissez-le s’exprimer à travers des activités créatrices. Couture, poterie, bricolage…expérimentez tout ce qui vous attire, car être créatif ce n’est pas faire de l’utile ou du beau, c’est seulement créer soi-même quelque chose! Et il n’y a rien de tel pour renforcer la confiance en soi… Cultiver son optimisme Penser « slow » et vivre « slow », c’est choisir d’accorder plus de place aux petits bonheurs simples du quotidien. C’est retrouver peu à peu la notion de plaisir et de gratitude à chaque instant…une vrai torrent d’endorphines pour votre cerveau!!! Pour vous aider à progresser dans cette voie, vous pouvez par exemple utiliser un journal de gratitude : il s’agit d’écrire chaque soir 3 choses dont nous sommes reconnaissants dans notre journée. Au début, vous serez tentée de chercher des événements extraordinaires ( « se contenter de dire qu’il a fait beau est bien trop banal, je ne vais quand même pas écrire ça! »🙄). Mais rappelez vous que le principe est justement de se reconnecter avec les plaisirs les plus simples, et ils sont parfois cachés dans les choses les plus banales…essayez, vous verrez : votre vision du quotidien sera transformée! Alors, convaincus et prêts à vous lancer? La suite devrait vous intéresser…👇 Quelques conseils pour bien démarrer ! Créer un environnement apaisant Votre environnement doit être un allié dans ce changement de mode de vie. Votre intérieur aussi doit se mettre en mode « slow »!  » Désencombrez votre espace de vie : faire du tri dans sa vie passe souvent par faire du tri dans ses possessions ! Délestez-vous du superflu qui vous encombre, mentalement et physiquement, pour mieux vous reconnecter à l’essentiel!  » Rangez régulièrement : un intérieur ordonné et épuré est un intérieur apaisant et sécurisant. De plus, limiter les objets accumulés autour de soi aide à diminuer considérablement la charge mentale et la stimulation excessive des sens. Vous aiderez votre cerveau à faire une pause!  » Utilisez des couleurs douces et des matières naturelles pour créer une atmosphère relaxante et confortable. Pour voir des inspirations, vous pouvez vous rendre sur Pinterest et taper le mot

Lire la suite